Botswana
som

Botswana

eng
-- Du 2018/07/21 au 2018/07/29
-- De Kasane à Savuti
img



Le tracé GPS de la route
de la frontière NA/BW à Victoria Falls
du 2018/07/21 au 2018/07/21

Ngoma Bridge

Entrée au Botswana, BW

L’entrée au Botswana s’effectua aussi très rapidement. Je demandais un visa de 90 jours ; l’officier d’immigration me dit que je le recevrais à mon retour de Victoria Falls. Le paiement du permis de circulation s’effectua en US$ avec la monnaie en BWP, pula. A Kasane, la première ville après la frontière, je cherchais le bureau de Mascom, principal fournisseur d’accès Internet, à qui j’achetais une data Sim carte de 15 GB pour mon séjour de 40 jours au Botswana. Puis, ayant franchi la frontière avec mon réfrigérateur vide, je fis quelques achats alimentaires pour deux jours. Enfin je me dirigeais vers la frontière du Zimbabwe pour visiter Victoria Falls.

Zimbabwe

Entrée au Zimbabwe, ZW

Le franchissement de la frontière pour entrer au Zimbabwe fut une véritable galère eu égard au nombre important de touristes de tours opérateurs dont les agents apportaient une grande quantité de passeports des clients restés dans les bus en passant la longue file d’attente. Je patientais plus d’une heure. A la douane je présentais le Carnet de Passage en Douane qui fut dûment rempli. Au Zimbabwe la monnaie est l’US$. J’arrivais à Victoria Falls vers 14h30 pour visiter les chutes à environ 100 mètres avant la frontière de la Zambie. Certains pensent qu’elles sont plus impressionnantes que celles du Niagara, c’est une opinion ! Le village de Victoria Falls est très, trop touristique pour susciter mon intérêt. En fin d’après-midi j’établis mon bivouac au Victoria Falls Rest Camp pour une nuit avant mon retour à Kasane au Botswana.

click la photo pour ouvrir la galerie

img
Doctor Livingstone, I presume?
img

Le chemin du Victoria National Park au-dessus des gorges donne une vue des chutes sans obstacle, mais il n’y a ni recul ni hauteur de vue. C’est assez décevant. Je décidais en conséquence d’acheter un circuit de 25 minutes en hélicoptère pour avoir une vue d’en-haut. Le dimanche 22 juillet l’hélicoptère décolla vers 14h40 pour le circuit en blanc et pointillé rouge sur la photo de la carte. Indéniablement les chutes sont impressionnantes et le paysage exceptionnel. Elles sont inscrites au patrimoine mondial de l’humanité, UNESCO, ici.

click la photo pour ouvrir la galerie

img
Bird's eyes view

Botswana

img



Le tracé GPS de la route
de Victoria Falls à Kasane
du 2018/07/22 au 2018/07/22

Kasane

Le vol terminé je repris mon camion pour retourner à Kasane, Botswana, en franchissant de nouveau les postes frontières du Zimbabwe et du Botswana, sans ralentissement. J’arrivais à Kasane vers 17h30 pour bivouaquer à l’entrée de la ville derrière le Shoprite, supermarket, et le Puma, station-service. La nuit fut calme. Je restais deux jours à préparer mon voyage au Botswana en réservant les bivouuacs dans les parcs.

img

Kasane, Big Five Chobe Lodge

img




Le tracé GPS de la route
Kasane
du 2018/07/23 au 2018/07/25

Mardi 24 je m’installais pour deux jours au Big Five Chobe Lodge, somptueux lodge et camping avec salle de bain privée. Je poursuivis la préparation fastidieuse de recherche de bivouacs pour mon séjour au Botswana.

img
img




Le tracé GPS de la route
De Kasane à Ihaha Campsite
du 2018/07/26 au 2018/07/26

Ihaha campsite

Jeudi 26 juillet je quittais le Big Five Chobe Lodge dès potron-minet, 7h00, pour parcourir le Chobe Riverfront où les 4wd des tours operateurs se suivent en file indienne à l’heure d’affluence pour observer la faune. J’arrivais à l’entrée du parc à 7h30 et j’atteignis l’Ihaha Campsite peu après midi. Ici comme dans les parcs déjà visités les antilopes de toutes espèces abondent. Le hasard me fit rencontrer un éléphant. Mais bien sûr aucun prédateur. Apparemment j’étais le seul à l’Ihaha. Je bivouaquais non loin de la berge du Chobe et j’eus plusieurs fois la visite des antilopes. A l’accueil il me fut recommandé de ne pas sortir la nuit de mon véhicule car le camp n’est pas clôturé.

click la photo pour ouvrir la galerie

img
img
img





Le tracé GPS de la route
De Ihaha Campsite à bivouac
du 2018/07/27 au 2018/07/27

En route to Savuti

Vendredi 27 juillet je terminais l’exploration du Chobe Riverfront en parcourant les 22 km en 3h00. Puis je pris la route asphaltée de Ngoma à Savuti pour bivouaquer au bord d’un étang. Les 60 km du parc Chobe Riverfront permettent d’observer une grande population d’animaux sauvages et d’oiseaux de toutes les couleurs. Certes, comme dans tous les parcs les "big cats" sont très difficiles à voir. Cette partie du Chobe River est en grande partie un marais habitat naturel des oiseaux, des buffles ainsi que des hippopotames. Antilopes et zèbres constituent de véritables troupeaux. Je trouvais un bivouac hors la route bitumée.

click la photo pour ouvrir la galerie

img
img
img









Le tracé GPS de la route
De bivouac à Savuti Campsite
du 2018/07/28 au 2018/07/28

Savuti

Samedi 28 juillet je quittais l’étang vers 8h00 pour aller à Savuti. La route asphaltée se terminait à Kachikau pour devenir une piste en sable parfois très profond avec de nombreuses bosses et de la tôle ondulée. De plus elle était très étroite rendant le croissement des véhicules problématique. Je parcourais les 71 km en trois heures. J’avais réservé au Savuti Campsite pour deux nuits.

img img
img img
trail B334
img

Dans l’après-midi un camion Iveco vint s’arrêter à mon bivouac pour me demander l’hospitalité pour la nuit car le camping était plein. J’assurais les deux personnes qu’il n’y avait aucun problème pour eux ainsi que pour l’autre véhicule. Ils s’agissaient de quatre sud-africains. Le soir ils m’invitèrent à partager leur barbecue.

img img
South-African barbecue
img







Le tracé GPS de la route
Savuti Marsh
du 2018/07/29 au 2018/07/29

A la recherche des Big 5 Cats dans le marais

Dimanche 29 juillet je partis à la recherche des Big 5 Cats dans le marais de Savuti. Je vis de nombreux animaux ainsi que des oiseaux de toutes les couleurs, deux éléphants mais toujours par de lion et autres guépard et léopard. Ce sera pour une autre fois. J’eus la surprise d’avoir la visite d’un Southern Yellow-billed Hornbill qui s’intéressa beaucoup à l’équipement technologique de la cabine de mon camion.

click la photo pour ouvrir la galerie

img img
Southern Yellow-billed Hornbill